Posts Tagged ‘bébé’

Bonsoir à vous, parents 101!

Depuis la naissance de mes enfants, je trouve tellement qu’il est difficile de parler au téléphone! Fini les discussions qui durent une heure! Fini les potins, le chialage, les confidences! Bref, c’est notre bien-être mental qui écope! Non, farces à part, on dirait que chaque étape de la vie de nos enfants apporte son lot d’inconvénients téléphonique! Ça peut paraître futile comme ça, mais lorsqu’une maman est à la maison durant son congé de maternité (ou à temps plein), et que ses seules conversations d’adulte à adulte sont le soir au téléphone (parce que papa 101 est épuisé au retour du travail et ne tient pas nécessairement à discuter, particulièrement quand il commence par: « Bonjour maman 101! As-tu passé une belle journée? Qu’as-tu fait? » et à nous de répondre: « Aujourd’hui, j’ai consolé bébé qui a pleuré le trois quart du temps parce qu’il avait des coliques, j’ai nettoyé deux fois mon chandail en raison d’une montée de lait ou tout simplement parce que bébé rejetait une gorgée de trop, j’ai changé sa couche cinquante mille fois parce qu’il avait mal au ventre et on devine la suite… Bref, penses-tu vraiment que ma journée a été digne des vacances dans les pays chauds? » Ce qui coupe court à la conversation lorsqu’il voit notre tolérance aux questions « non-réfléchies! ». Je ne veux pas paraître indigne comme maman, mais ce sont des journées types dans la vie d’une nouvelle maman, seulement que j’ai omis de dire tout le bonheur que ces petits monstres 101 nous apporte 😉 Mais bon, on revient à nos moutons!
Lorsque nos petits trésors sont nouveaux-nés, les seules heures possible pour tenir une conversation téléphonique sans être dérangée serait au beau milieu de la nuit quand tout le monde dort sauf nous!

Lorsqu’ils arrivent à un ou deux ans, nous avons le boulot le jour et le soir, c’est le souper, les bains, la vaisselle, le repas du lendemain… Bref, lorsque nous sommes prêtes à parler au téléphone, il est 21h00, et nous tombons de fatigue…

Ensuite, lorsque 3 ans arrive, tout est calme à 19h00. Fiston joue tranquillement avec sa petite soeur. Enfin! Quelques minutes pour parler de tout et de rien avec ma meilleure amie! Ou encore, du temps pour discuter avec un parent d’élève parce que j’ai passé ma journée à courrir partout comme une folle hystérique et hyperactive! Dès que j’ai terminé de composer le numéro et qu’une personne me répond au bout de la ligne, ça y est: c’est le cahos, ils veulent s’arracher les cheveux de sur la tête, et même s’entretuer! Fini la discussion, on oublie ça!

Ensuite, vers 4-5 ans, lorsqu’ils nous voient avec l’accoustique, ils veulent nous la prendre pour parler à notre place! Et parfois, la personne à l’autre bout du fil n’a aucune envie d’entendre un petit humain parler de ses folles aventures de partage de jouets, de toilette, de maman ou papa 101 qui a dit un gros mot par mégarde (ou jargonner tellement vite qu’on en comprend la moitié)!

Plus tard viennent les éternelles questions existentielles comme si leur vie en dépendait, toujours au moment où nous parlons au téléphone, comme par exemple: « J’ai faim maman! Quand est-ce qu’on mange? » ou encore: « Comment est arrivé le petit frère de Lucas dans notre classe? (Comme si j’allais expliquer comment se font les bébés pendant que je suis au téléphone!).

À l’adolescence, ils sont tout simplement accrocs aux téléphones, cellulaires (je crois que ce mot ne fait plus parti du dictionnaire technologique de nos jeunes), IPod, IPhone et compagnie! Il est difficile de partager un repas en famille sans entendre une sonnerie ou sans sentir vibrer toute la maison!

À l’âge adulte, nous cherchons la moindre occasion pour pouvoir enfin parler au téléphone, en guise de repos et de temps pour soi quand bébé s’est enfin endormi… Les seules fois où nous voudrions banir le téléphone à jamais, c’est quand nous avons finalement réussi à endormir notre petit bout de choux 101 et que tout à coup, la sonnerie se fait entendre… pour finalement se dire que nous serions tellement bien sans téléphone!!!

Publicité

Read Full Post »

Bonsoir chères confidentes,

Ce soir, je vous interpelle ainsi puisque j’ai besoin de vous exprimer mes sentiments… Après avoir lu ce message, ma vie changera… en quelques sortes! Je ne pourrai plus revenir en arrière, car vous saurez…

Depuis que notre petit homme est venu au monde, il nous a fait rire, nous a fait pleurer de joie, nous a fait pratiquer notre patience et nous a donné le sourire à tous les jours! Notre fiston, nous l’avons vu évoluer de jours en jours. Peut-être à un rythme plus lent que les autres, mais rien ne nous inquiétait vraiment. Un petit retard ici, un petit retard par là, mais toujours rien de concluant. En tant que parents 101, nous nous disions: il avance à son rythme et nous devons faire confiance à notre garçon!

Pas du genre à vouloir se faire bercer le soir pour s’endormir, il préfère regarder son émission favorite en venant parfois nous chercher pour la lui remettre s’il ne s’est pas endormi… Pas du genre à donner tout plein de bisous ou faire de gros câlins, il me demande quelques fois de le prendre dans mes bras ou aime se faire consoler s’il s’est fait un « bobo » comme il le dit avec sa petite voix toute douce! Pas du genre à jouer avec dix amis en même temps, il préfère jouer avec sa petite soeur ou s’asseoir avec papa ou maman pour faire des blocs « pic-pic »! Préférant passer incognito en arrivant à la garderie le matin, au lieu d’être accueilli à bras ouverts par une gardienne formidable! Préférant me dire « bye-bye » au lieu de venir se faire serrer dans mes bras le matin, je quittais la garderie toujours avec un petit pincement à mon coeur de maman… Pourtant, il prenait le temps de me dire aurevoir! Depuis qu’il est tout petit, avant même qu’il marche, nous étions impressionnés par sa curiosité à découvrir le fonctionnement d’une porte, pour réaliser plus tard que le but n’étant pas nécessairement de comprendre, mais plutôt d’observer sans relâche… Nous étions toujours entre deux positions; notre garçon était-il tout simplement indépendant et présentait quelques retards de développement ou présentait-il plusieurs indicateurs du spectre autistique??? Nos doutes grandissaient à l’observation de plusieurs signes: une peur du Père Noël, une rétissence à porter un costume d’Halloween, des crises de colère persistantes et intenses, une nouvelle obsession pour tout ce qui se nomme « ballon » ou « balle »… De douter, déjà je me disais que je sous-estimais mon garçon. Un sentiment de culpabilité me rongeait… Par contre, d’avoir la confirmation d’un diagnostique provisoire, c’est la tristesse qui me ronge… Les gens autour de moi ont beau me dire que mon petit homme  évoluera, et qu’il nous surprendra, qu’il ira loin, que son autisme est léger, mon coeur de maman a de la peine et de la douleur… Pour me consoler, les gens me disent qu’on doit se compter chanceux que ce ne soit pas une maladie grave… C’est vrai, mon petit homme semble heureux, il est en santé et enjoué… Il sera entouré d’amour toute sa vie. Pourtant, dès que j’y pense et que j’entrevois l’avenir, ma gorge se coince… Les larmes montent et mon coeur de maman est brisé. J’ai peur qu’il soit rejeté à l’école, j’ai peur qu’il éprouve de la tristesse à son entrée à l’école, j’ai peur qu’il éprouve des difficultés d’apprentissage, j’ai surtout peur que le regard des gens qui le croisent ne soit plus le même que lorsqu’il était bébé et que personne n’était au courant… J’ai peur des étapes qui ne sont pas encore là…

Lorsque je relis mon texte, en fait, je trouve mes sentiments égoïstes. Ce n’est pas ma vie qui est changée après tout, c’est celle de mon fiston. Courageux et fonceur comme il est, c’est la confiance en ses capacités qui doit me tenir debout et fière! Mon petit trésor sera unique en son genre, et si cette annonce s’est mise sur notre route, c’est parce que nous sommes des parents capables d’y faire face et d’accompagner notre petit homme! Mon petit garçon 101 continuera tous les jours à me faire sourire, à me combler, à me surprendre et à m’épater! Et de notre côté, parents 101, nous continuerons tous les jours à lui donner tout l’amour du monde! Cette perception, malgré ma peine, est gravée dans mon esprit et à chaque seconde qui passe, je ne cesse d’y croire!

* Mathis, saches que maman et papa seront toujours là pour toi!!!!!xxxxxxx

Read Full Post »

Bonsoir à vous mamans de ce monde (et papa aussi là)!!

J’arrive du restaurant. J’y suis allée avec une très bonne amie à moi, sa petite puce de 4 mois, mon garçon de 2 ans et ma fille d’un an… Inconscientes ou tout simplement optimistes?! Non, blagues à part, tout s’est très bien déroulé! Notre objectif numéro 1: réussir à manger notre assiette! Notre objectif numéro 2: éviter les crises, et particulièrement pour mon grand garçon qui vient de tomber dans le « terrible two »! Bref, nos objectifs ont été en partie atteints; mis à part quelques crisettes de la part de mon grand affamé impatient!! hihi Quelques tapes sur le banc et sur la table durant l’heure qui est passée entre le repas principal et l’arrivée du dessert… Ce n’est tout de même pas rien; rester assis sur une banquette durant plus d’une heure du haut de ses deux ans! J’étais fière de nos bébés, et particulièrement de mon garçon! Du moins, jusqu’à ce qu’une dame nous jette des regards voulant dire: « C’est pas drôle venir manger dans un restaurant avec des enfants de cet âge et déranger tout le monde autour! », dès que mon garçon a levé le ton… Et là, dans ma tête de maman 101, je me suis dis: « Pourquoi des gens voulant la tranquilité et ne supportant aucun son plus fort que leur bruit de fourchette viennent-ils manger dans un restaurant familial?! » Il me semble que le concept de restaurant familial n’est pas si difficile à saisir: dans un restaurant familial, il y aura fort à parier des familles qui mangeront!! Et qui dis famille dis aussi enfants en bas âges et quelques pleurs, quelques crises et probablement quelques morceaux de repas qui tombent sur le plancher!

Bref, j’ai apprécié mon repas avec mon amie et nos petits trésors réunis, mais j’aurais apprécier également un petit peu de compassion et de compréhension de la part des gens qui mangeaient pour éviter ma culpabilité et des « peut-être que je devrais éviter d’aller au restaurant avec mes enfants » qui me trottent dans la tête… Mais ma petite voix de maman reprend le dessus et me dit  que mon garçon, ma fille et la magnifique petite puce à mon amie ont tout de même fait ça comme des champions! Et nous avons même pu manger notre dessert!

Read Full Post »

Vous me voyez venir à cent milles à l’heure, j’en suis certaine!! Et oui, comme nous avons constaté que travailler à temps plein tout en s’échangeant nos rôles de supers parents 101 le jour et le soir était beaucoup plus difficile que nous le pensions, nous avons pris la décision de partir à la recherche d’une perle rare qui pourrait s’occuper de nos petits trésors! Mais je peux vous dire que ce n’est pas une chose facile et simple! Ouf! Après vingt milles appels infructueux, le découragement s’empare de maman 101! Et là, en plus de ne pas trouver facilement des places disponibles pour un bébé, de mon côté, j’ai un 2 pour 1; deux bébés à faire garder, dont ma petite qui est considérée comme poupon! Il y a aussi notre côté « au moindre signe, à la moindre petite chose qui cloche, je ne fais pas garder mes enfants à cet endroit! », c’est encore plus difficile (et pourtant, c’est tellement difficile de laisser nos bébés à des personnes que nous ne connaissons pas nécessairement bien)! Et il y a aussi les commentaires des autres qui « connaissent » (ou pas!) celle que nous pensions avoir trouvés! Et là, si on entend dire:

 » Me semble qu’elle est vraiment mal organisée »,  » Me semble qu’elle prend souvent des congés! »,  » Me semble qu’elle est vraiment trop stricte! »,  » Me semble qu’elle laisse souvent les enfants sans surveillance! », « Me semble qu’ils ne font pas beaucoup d’activités! » ou  » Me semble qu’ils ne sortent jamais dehors! »..

c’est foutu! On se fait une opinion et on tente de se trouver une place ailleurs, ailleurs qui n’est pas encore disponible!! Et pour toutes les merveilleuses éducatrices qui font tout ce qui est « prescrit », tel que: sortir dehors autant que possible, faire des activités instructives, faire des ateliers amusantes, bien manger, ne jamais laisser les enfants sans surveillance adulte, etc…, et bien elles sont pleines à craquer et ont une longue liste de parents en attente d’une place rêvée!!!

Et cet article ne veut aucunement mettre en doute les compétences des éducatrices, mais je veux simplement partager le fait qu’il est carrément impossible de trouver une éducatrice, qui plus est, à 7$ par jour!!! Mais parfois, la chance nous sourit, et on reçoit un appel tant attendu! Nous avions laissé notre nom à une gentille dame, qui heureusement, peut prendre nos trésors quelques jours par semaine!! Rêve ou réalité?!

Read Full Post »

C’est une gentille collègue qui m’a inspirée ce billet (elle se reconnaîtra probablement!!). En tant que mamans 101 dévouées de jours en jours, nos priorités changent. Il ne faut pas se le cacher non plus, le temps nous manque toujours aussi! Ainsi, les vêtements que nous achetons dorénavant, ce sont ceux de nos enfants. « Nous, ça peut bien attendre! ». Les folles dépenses que nous faisons maintenant quand vient le début de la belle saison, ce n’est pas le luxe de nous offrir un beau et long voyage ou une belle grande piscine, c’est plutôt d’acheter un vélo à notre petit homme, une trotinette à notre petite puce, etc… Alors les mamans, pourquoi ne pas nous offrir un petit quelque chose qui remonte tant le moral et qui pourtant, n’est pas très dispendieux: changer de tête!! Alors osons le changement, ça ne fait que di bien!!!!

Read Full Post »

Le titre en dit long pour finalement résumer à: S.v.p., ne laissez pas vos enfants baver ou cracher sur leur gâteau de fête quand ce fameux gâteau est celui de tous les invités!! Ou encore, lavez-lui les mains aux vues et aux yeux de tous avant qu’il enfonce ses petits doigts dans le glaçage pour dessiner sur les murs! J’exagère peut-être me direz-vous, mais pour ceux dont  le fêté n’est pas leur enfant , ce n’est pas le même point de vue que nous, leurs propres parents! Dédaigneuse d’avance, je sais que je ne réagis pas de la même façon quand ce sont mes enfants. Ainsi, ils ont beau percer des dents et avoir de la bave partout sur le menton ou éternuer et en avoir plein les narines, quand ton enfant s’approche pour avoir un petit bisou ou pour faire un gros câlin, on se fou bien des substances qu’il y a sur son visage!haha!! Mais quand ce n’est pas notre bébé, c’est moins évident! C’était l’anniversaire de mon petit homme en fin de semaine, et lorsque le gros gâteau d’anniversaire est arrivé devant lui et que j’ai vu les petits doigts s’étirer tranquillement, j’ai tout de suite eu une pensée pour les invités et j’ai demandé à ce qu’on coupe sa portion à l’avance. Mais les gens autour de la table trouvaient cela bien drôle et surtout très beau de voir son émerveillement devant l’immense portion qu’on lui servait (à son point de vue!). Alors j’ai tenté de minimiser les dégâts en concentrant son entreprise de destruction sur une seule partie du gâteau! Mais la solution idéale si vous êtes pâtissier (ère) dans l’âme, c’est de faire deux gâteaux: un pour les invités et un mini pour notre fêté, qui pourra s’en donner à coeur joie dans le glaçage et le taponnage de gâteau!!!

Read Full Post »

Bonjour à vous!!! Maman 101 est débordée cette semaine! Désolée si l’article est arrivé un petit peu plus tard!!! Aujourd’hui, j’aimerais bien vous parler d’une coutume étrange de notre belle culture : le perçage d’oreilles pour nos petites princesses!! Non mais quand on y pense du point de vue d’un bébé, c’est une expérience assez effrayante que de se faire percer les oreilles! « Où est-ce que je suis? Il y a plein de beaux bijoux! Peut-être maman veut-elle m’acheter une belle bague de naissance? Après tout, je le mérite amplement! » Et là, tout à coup, sans même les prévenir, on perce les oreilles de nos petites puces! « Ouach maman!!!!!!!!! Qu’est-ce que j’ai dans mes oreilles? » Et on essaie de leur changer les idées en leur faisant une petite gigue ou en leur montrant une tonne de jouets! Vous parlez d’un drôle de rituel?! Tout cela pour « faire beau »! Et moi aussi je suis dans le même bateau! J’ai été faire percer les oreilles de ma fille il y a deux semaines. Et pour compatir à sa douleur, j’ai décidé de me faire percer les oreilles moi aussi. Alors j’ai déculpabilisé un petit peu!! Et le calvaire de bébé ne s’arrête pas là (ni celui de maman d’ailleurs)!! Tous les jours, deux semaines durant, il faut désinfecter les minuscules oreilles! Bébé qui ne collabore pas dutout, se tortille d’un côté et de l’autre pour éviter les « attaques » de madame ouate et monsieur alcool à friction! Qui est encore derrière ce stratagème? Maman!!! Mais il faut croire que c’est plus fort que nous; nos petites princesses semblent tout droit sorties d’un conte de fées, vêtues de leurs diamants dans chaque oreille!

Read Full Post »

L’autre jour, j’ai planifié une journée mère-fille! Je devais aller faire percer les oreilles de ma petite puce et du coup, j’ai décidé de refaire percer les miennes! Je m’étais fait un plan de rêve dans ma petite tête de conte de fée: magasinage, petit café, boutiques, etc… En fait, c’était beaucoup plus une journée pour maman, mais bon! À son âge, ça peut encore passer!

Avant de partir, je me suis mise à penser à une chose essentielle à laquelle je n’avais accordé aucune importance dans mon petit plan: la poussette! Ah non! Comment vais-je faire pour monter les escaliers du café avec la poussette? Et de toute façon, une poussette n’entre même pas à l’intérieur! Je ne peux toujours pas laisser la poussette sur le trottoir! Comme ma fille est encore dans son siège d’auto (et dans un nid d’ange), je ne peux pas non plus la prendre et l’amener sans la poussette. Oui je suis assez débrouillarde, mais je n’ai pas les muscles d’une super héroïne 101 de film pour traîner dans mes bras ma fille de 20 livres dans les boutiques! Et c’était ainsi pour tous les endroits que je voulais visiter dans ma journée!

Alors je dois me résoudre à faire les boutiques seules au centre-ville, à aller boire mon café seule aussi ou à prendre mes petits péchés mignons à un endroit où ils ont le service au volant! Et on s’entend que le service au volant, c’est pas ce qu’il y a de plus agréable et relaxant! Et là, je ne parle même pas des stationnements trop étroits, où l’on salit notre manteau sur la voiture voisine en sortant le siège d’auto du véhicule! Et cela, sans faire rebondir la portière sur l’auto d’à côté! Super!

Read Full Post »

Depuis que j’ai des enfants, je n’avais jamais été aussi à l’aise de discuter comme ça, tout bonnement, des #2! Et même si je suis au beau milieu d’un bon repas, pas de problèmes, on parle des #2! On en parle en couple, on en parle avec la gardienne, on en parle avec le pédiatre, on en parle au téléphone avec une amie, etc… Bref, maintenant, le #2 est digne d’une nouvelle d’état! Je m’explique…

Dès l’accouchement, il commence à prendre de la place dans nos pensées. Même sur la porte de notre chambre d’hôpital, il y a des photos de #2! Oui oui, des photos réelles, pas des dessins! On voit alors le cheminement du #2 de bébé!

Ensuite, lorsque nous avons nos rendez-vous avec le pédiatre, les questions le concernant ne tardent pas à venir: « Fait-il son #2 tous les jours? Quelle fréquence? Quelle couleur? » Ouach! La couleur!! Avant, je lui aurais répondu: « Oui mais c’est pas supposé être brun ça?! » Détrompez-vous, il a plus d’un tour dans son sac! Il sait se transformer pour nous créer des inquiétudes (« Viens ici! Regarde! Son #2 est jaune! Est-ce normal? »)

Un peu plus tard, on s’inquiète si bébé ne fait pas son #2 quotidiennement. On compte même les jours, et on a même hâte que #2 se pointe le bout « du nez »!! Et s’il passe plus de trois ou quatre jours sans se pointer, c’est la panique! Alors là, on appelle une amie qui est aussi une maman 101 et on parle de ce fameux personnage qui prend tant de place dorénavant!! « Chérie, de qui parlais-tu au téléphone tantôt avec ton amie? » et maman 101 de répondre: « Bien de #2 franchement! ».

Et là, lorsque nous demandons au pédiatre pourquoi bébé n’a pas fait son #2 depuis x jours, c’est l’heure du registre de #2. Oui oui!! Un registre écrit des jours et des heures de la visite de #2! Je me vois encore, à toutes les fois que je vais chercher fiston chez la gardienne, lui demander: « A-t-il fait un #2 aujourd’hui? C’est pour mon registre! » Qu’elle doit me trouver bizarre de lui demander cela toutes les fois qu’elle me voit!!!

Heureusement, #2 annonce toujours sa visite: visage rouge, arrêt spontané de toute activité, et surtout, odeur pétrifiante! Reste que ça fait partie de la game comme on dit! Mais nous les parents 101, nous avons le coeur solide!!!

Voilà, j’ai encore parlé du #2, et avouez,  vous aussi vous en parlez souvent!!!haha!!!

Read Full Post »

Vous est-il déjà arrivé de vous demander pourquoi le sort s’acharnait sur vous précisément à ce moment-là??? J’ai plein d’exemples à vous donner:

1- Bébé ne dort jamais plus de trois heures. Pour une fois que vous avez la chance de vous reposer en même temps que lui, il décide de vous faire un cinq heures! Quelle joie! Surtout quand, au milieu de votre sommeil profond, on sonne à la porte et la visite se décide à arriver!

2- Vous attendez un colis très important (je dirais plutôt que votre hâte se fait plus sentir que l’importance en tant que telle du dit colis). Au moment où vous décidez de commencer à allaiter votre petit trésor (ou lui donner un biberon), le facteur arrive!

3- Bébé 2 vient de terminer sa rage de dents! Ouf, quelle joie! Nous pourrons dormir cette nuit! Et non, désolée, c’est à ce moment que bébé 1 commence un gros rhume et se réveille aux deux heures durant la nuit!

4- Bébé 1 vient de terminer son repas! Quelle chance, vous pourrez manger chaud puisque bébé 2 n’a pas encore terminé sa sieste. Au moment où vous posez votre popotin sur la chaise, bébé 2 se réveille. À croire qu’un système d’alarme est intégré à la table à manger!

5- La seule fois où vous partez magasiner en ayant oublié des pantalons de rechange pour fiston, il se décide à faire un #2 digne d’un éléphant au beau milieu d’un magasin de déco! Au secours, au secours! Pantalons recherchés dans le 2T!! Et là, tout le monde se demande bien c’est quelle grandeur ça du 2T!!

6- Au moment où vous changer la couche de bébé, le téléphone sonne! Un appel ultra important, bien entendu!

7- Un classique: Tout a l’air paisible à l’horizon! Bébé 1 joue tranquillement dans le salon pendant que bébé 2 fait dodo. « Ça y est! C’est le temps de téléphoner à ma meilleure amie pour piquer une bonne jasette! » Juste le temps de saluer notre amie, bébé 1 se fâche après ses jouets et se met à hurler, ce qui, inévitablement, réveille bébé 2 et c’est la cacophonie de pleurs!!!

8- Papa est parti faire une commission avec la voiture qui contient le siège d’auto. Ce n’est pas grave puisque ce ne sera pas long! Mais non, bébé 1 tombe et se mord la langue jusqu’à la transpercer de ses dents! Vite vite papa, revient! Il faut aller à l’hôpital!

9- C’est la crise, mon fiston est fatigué. Pour le calmer avant la sieste, je vais mettre son émission favorite à la télévision (je sais, je sais, la télé, c’est pas l’idéal pour les bébés! Mais que voulez-vous, je suis moi aussi une maman indigne quelquefois!!!). Comble de malheur, c’est à ce moment précis que mon câblo-distributeur a une panne. Impossible de satisfaire mon petit bonhomme! Et la crise ne fait qu’empirer!

10- La dernière et non la moindre, je réussis enfin à endormir bébé 2! Comme je pars la mettre dans sa couchette, mon chien décide de hurler aux meurtres, en pensant que quelqu’un arrive! Bébé 2 se réveille en sursaut et se met à pleurer, et de mon côté, tout ce qui me vient en tête, c’est de me demander pourquoi ils ont inventé un jappe aux chiens!

Et je suis persuadée que vous avez d’autres annecdotes du genre à me raconter!

Read Full Post »

Older Posts »